post

Bilan des six mois – Jean-François LeBlanc – Lac-Beauchamp – Gatineau

(5 novembre 2017 au 15 mai 2018)

Regard sur les premiers 6 mois du second mandat : un premier bilan

Après six mois en poste comme conseiller municipal du district du Lac-Beauchamp, j’ai pensé vous dresser un bilan des activités de ces 180 derniers jours.

Évidemment, les premiers mois de travail servent surtout à mettre la table pour les quatre années à venir. On fait connaissance avec les nouveaux collègues, on s’adapte aux changements de responsabilités, on établit ses priorités et on s’installe dans ses nouvelles fonctions avec de grandes motivations.

L’une de celles-ci est de combler les attentes des citoyens de mon district. Leurs espérances sont assez simples : de belles rues sur lesquelles circuler, un bon service de déneigement, un réseau de pistes cyclables complet d’est en ouest, un service de transport en commun efficace, et sans une hausse de taxes foncières. Saviez-vous que les deux tiers des revenus de la Ville proviennent des taxes de citoyens ? J’ai donc voté contre le dernier budget principalement parce que je crois qu’il faut donner une pause aux citoyens dans la hausse de taxe foncière. Malgré le fait que la Ville gère bien les dépenses, nous avons cependant tout ce qu’il faut à Gatineau pour créer de la richesse et diversifier les revenus.

À ce propos, les projets d’envergure comme Place des Peuples, ces tours de 35 et 55 étages sur la rue Laurier que Brigil désire construire pour dynamiser le centre-ville, sont des chances inouïes d’augmenter les revenus de la Ville, créer des emplois, favoriser le tourisme et stimuler l’économie des commerces et restaurants de Gatineau. Je vais continuer de soutenir ces projets à fort potentiel économique pour notre ville.

DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE

Le développement économique, c’est mon cheval de bataille. Comme coprésident de la Commission de développement économique de Gatineau, j’avais l’ambition, dans les premiers mois de travail, de rendre cette commission plus participative, avec ses membres et les entrepreneurs de notre ville.

J’ai donc entrepris, dès la mi-décembre, des rencontres individuelles avec plus de 60 acteurs de notre économie locale pour recueillir leurs idées à la question suivante : si vous étiez à la tête du développement économique, quelles seraient les trois priorités à mettre en place pour faire progresser sa croissance ? Ces entretiens ont donné lieu à quelque 250 suggestions et recommandations pour améliorer le développement économique. Le constat général à la suite de ces entrevues est que Gatineau a beaucoup de potentiel pour faire croître son économie et on ira plus loin en travaillant ensemble. D’ailleurs, plusieurs idées recensées ont été mentionnées et se retrouvent parmi les engagements du Programme du conseil municipal 2017-2021 sous l’orientation 6 : “assurer un leadership fort et innover en matière de développement économique”.

DISTRICT DU LAC-BEAUCHAMP

Les répercussions des inondations 2017 font encore partie du quotidien des citoyens et du mien, même un an après les événements. On a qu’à se balader dans les rues touchées pour se rendre compte à quel point ces inondations ont profondément changé le paysage du district et causé des séquelles dans la vie des gens. Ces dernières semaines, plusieurs maisons ont été démolies. Certains citoyens attendent toujours les indemnisations. D’autres ont reconstruit.

Cette crise sans précédent nous a tous obligés, élus et sinistrés, à apprendre et comprendre les programmes d’aide gouvernementale ainsi que les méthodes de protection et d’immunisation envers la crue printanière. Au courant de l’automne, j’ai fait du porte-à-porte auprès des sinistrés, plus particulièrement ceux qui habitent dans la zone de récurrence 0-20 ans, pour identifier les maisons qui allaient être détruites. Ces données ont permis de sensibiliser les élus et l’administration de la Ville à ce qui était en train de se dessiner : un quartier « gruyère ». Malheureusement, la rue Glaude, entre les rues St-Sauveur et Riviera est passée de 14 à 3 maisons. Cette partie du quartier est passée de gruyère à désert.

C’est au début du mois de mai que j’ai déposé auprès du Conseil municipal une résolution pour soutenir une initiative citoyenne dans le but de permettre aux sinistrés d’utilise leurs REER, sans payer d’impôts, pour réparer leur maison en attendant l’indemnisation du gouvernement. La résolution pour la pétition « Appui aux sinistrés des inondations », projet 112077 a été déposé et accepté unanimement par tous les élus le 15 mai dernier. La prochaine étape serait que les autres villes canadiennes déposent une résolution d’appui similaire et que l’ensemble des Canadiens signent la pétition afin que le gouvernement fédéral change la règlementation concernant les REER en cas de sinistre non assuré.

La revitalisation urbaine intégrée (RUI) du Vieux-Gatineau progresse bien, si bien qu’on verra quelques réalisations sur la rue Notre-Dame et Main au courant du printemps et de l’été, comme une nouvelle scène à la place du Marché Notre-Dame, des stations de prêts gratuits de vélos, canots et kayaks à la marina Kitchissipi et au marché. Les résidents peuvent déjà aller pique-niquer sous les nouveaux abris au parc Sanscartier, la venue d’œuvres d’art et de verdure sur la rue Main. Je vais continuer de participer aux rencontres des différents chantiers pour vous représenter.

Conclusion

En conclusion, je dirais que le travail a vite débuté au cours de ce mandat et somme toute, ce bilan des 180 premiers jours de travail est positif. Je me suis rapidement investi dans mes nouvelles responsabilités auprès des commissions, comités et conseils d’administration ainsi que dans les dossiers des citoyens du district. J’ai participé à presque toutes les réunions des divers chantiers de la Revitalisation urbaine intégré (RUI) pour assister aux échanges. Chaque semaine, je m’engage à fond pour étudier les dossiers sur lesquels je dois me prononcer et débattre autour de la table du conseil municipal.

Je suis là pour les citoyens. Écrivez-moi à leblanc.jean-francois@gatineau.ca pour me faire part de vos questions, enjeux ou problématiques. Je mets presque quotidiennement de l’information au sujet du district sur ma page Facebook (www.facebook.com/jeanfrancoisleblanc.ca) et régulièrement sur ma page web www.jeanfrancoisleblanc.ca.